Méga-bassines agricoles : les travaux ont commencé à Mauzé-sur-le-Mignon en toute illégalité ; ne revivons pas le drame de Sivens !


Méga-bassines agricoles : les travaux ont commencé à Mauzé-sur-le-Mignon en toute illégalité ; ne revivons pas le drame de Sivens !

Article
Accueil Benoît Biteau
 
| Benoît Biteau | Divers | Divers  Vu 22712 fois
Article N°25632

Méga-bassines agricoles : les travaux ont commencé à Mauzé-sur-le-Mignon en toute illégalité ; ne revivons pas le drame de Sivens !

Ce matin, j’ai appris que les premières pelleteuses étaient arrivées à Mauzé-sur-le-Mignon pour construire la première méga-bassine – d’un programme qui en comporte 15 autres ! Cette nouvelle est déconcertante. Le gouvernement n’a-t-il rien appris depuis Sivens ?

Ce chantier est illégal et démarre alors même que plusieurs procédures sont en cours : le jugement rendu en mai dernier par le tribunal administratif de Poitiers demandait notamment de revoir les volumes autorisés de ce programme ; de plus, une procédure est engagée au Parlement européen pour vérification de la conformité de ces chantiers avec 9 directives européennes, dont la directive-cadre européenne sur l’eau.

De plus, politiquement, ce début de chantier intervient alors que le gouvernement envoie des signaux contradictoires ; le Président Emmanuel Macron a multiplié les effets d’annonce au Congrès mondial de la Nature à Marseille promettant un travail accéléré sur la sortie des pesticides ; le Ministre de l’Agriculture Julien Denormandie est en pleine élaboration de la doctrine gouvernementale en matière de gestion de l’eau via son « Varenne de l’eau ».

Tous les ingrédients sont réunis pour que nous aboutissions à une nouvelle tragédie. Je ne veux pas revivre le traumatisme de Sivens, il ne peut y avoir d’autres drames comme celui du décès de Rémi Fraisse. J’appelle le gouvernement et la préfecture des Deux-Sèvres à mesurer les risques qu’ils provoquent par leur autoritarisme dénué de tout appui juridique robuste.

J’invite également les citoyennes et citoyens impliqués dans cette lutte à continuer de se mobiliser dans la non-violence.

Sivens est un cauchemar ; tou-te-s doivent œuvrer à une résolution apaisée du conflit sur l’eau.

Benoit BITEAU

Lien :https://bassinesnonmerci.fr/

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...