Les lobbies de l’agro-industrie manœuvrent pour enterrer la stratégie de la Ferme à la Fourchette !


Les lobbies de l’agro-industrie manœuvrent pour enterrer la stratégie de la Ferme à la Fourchette !

Article
Accueil Benoît Biteau
 
| France | Divers | Divers  Vu 14659 fois
Article N°25704

Les lobbies de l’agro-industrie manœuvrent pour enterrer la stratégie de la Ferme à la Fourchette !

Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne, à Bruxelles, le 20 mai 2020. JOHN THYS / AFP
C’est un secret de polichinelle : les lobbies de l’agro-industrie ne voient pas d’un bon œil la stratégie de la Ferme à la Fourchette.

Pour rappel cette stratégie se structure autour d’objectifs ambitieux :
✅ Réduire de 50% l’utilisation des pesticides d’ici 2030
✅ Réduire de 20% l’utilisation d’engrais de synthèse d’ici 2030
✅ Réduire de 50% l’utilisation d’antibiotiques d’ici 2030
✅ Atteindre 25% de surface agricole utile (SAU) en bio d’ici 2030

Ce qui est intéressant, c’est de pouvoir documenté ce lobbying par les documents internes du COPA-COGECA, le lobby européen de l’agro-industrie. La stratégie de ce syndicat repose notamment sur de la désinformation des élu∙e∙s européen∙ne∙s pour marteler une thèse : la stratégie de la Ferme à la Fourchette va amener les agriculteurs à la ruine et le monde à la famine. Rien que ça !

Et si le dérèglement climatique, l’effondrement de la biodiversité, qu’engendrent les pratiques auxquelles ils refusent de renoncer, pour lesquelles ils réclament encore la perfusion économique par les subsides publiques de la PAC, étaient les réelles menaces conduisant à l’altération de leur revenu, au dangereux éloignement de l’espoir de souveraineté alimentaire ? Non : eux, ils ne doutent de rien, et surtout ils poursuivent leur intérêt propre.

Pour servir leurs intérêts, ils relayent notamment des études réalisées à l’aide de modèles de calculs d’impacts biaisés et inadaptés. Ils ont commencé par diffuser largement une étude de la Commission de Juillet 2021, retrouvable ici : https://publications.jrc.ec.europa.eu/.../handle/JRC121368

Cette étude visait à évaluer la pertinence du modèle CAPRI pour mesurer les impacts de la stratégie de la Ferme à la Fourchette. Dès l’introduction, les chercheurs expliquent que cet outil n’est pas le bon et que les résultats ne sont pas significatifs pour évaluer l’impact de la stratégie #Farm2Fork. Mais qu’à cela ne tienne, les lobbies reprennent ces résultats à leur compte, pour nous faire peur : moins 15% de production, moins 8,6% de revenus pour les agriculteurs… Vous imaginez ?

Dans un autre registre, ils ressortent un rapport réalisé par le ministère de l’Agriculture américain (USDA report) dont le message est similaire : l’Europe court à sa perte et va affamer le monde avec la stratégie de la ferme à la fourchette ! Depuis quand les Etats-Unis s’inquiètent-ils de notre capacité à « nourrir le monde » ? Derrière cette rhétorique, se cache surtout la peur des Américains de voir les Européens devenir plus autonomes en matières premières agricoles (aujourd’hui importées des Etats-Unis), et surtout de développer un modèle agricole nouveau, basé d’avantage sur la souveraineté alimentaire, la lutte contre le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité.

Notons donc que le lobby agro-industriel européen partage le même agenda politique que Joe Biden. Notons également qu’avant de reprendre des statistiques à son compte, il est capital de savoir comment les données ont été collectés et quelles conclusions ont réellement été tirées des dites-études.

A ce titre, je vous informe que le rapport sur les "Statistiques agricoles" sur lequel j’ai travaillé a été adopté par la Commission de l’Agriculture. Il marque deux avancées notables :
✅ une collecte de données élargie sur le recours aux antibiotiques, aux biocides & aux pesticides en Europe
✅un meilleur accès aux données par les citoyens.
Concrètement, ces données existaient déjà en France, ce rapport devrait simplement permettre d’élargir le modèle de transparence français au niveau européen.
👏

Une petite pierre de transparence dans un océan de lobbying. J’invite mes collègues élu∙e∙s européen∙ne∙s à garder la tête froide et à vérifier les « études » qui leur sont soumises. Les lobbies de l’agro-business ne sont puissants que si certain∙e∙s élu∙e∙s relayent leurs intérêts !

Voir article du Monde : https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/10/12/l-intense-lobbying-de-l-agro-industrie-contre-le-volet-agricole-du-pacte-vert-europeen-farm-to-fork_6098049_3244.html?fbclid=IwAR0ijQ4-cnSS0cs_YzLr58Dj2ChmmxGKex3quLJDVYTsR9HCqRbrf5gUcak

Benoit BITEAU

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant
rechercher un article, une vidéo...